Prix Malesherbes 2022

La lauréate du prix est Sylvie Lindeperg, professeure d’histoire du cinéma à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, pour son ouvrage intitulé Nuremberg, la bataille des images. Des coulisses à la scène d’un procès-spectacle, Paris, Payot, 2021, 528p.

Fin 1944, les Alliés décidèrent d’un procès exemplaire contre les criminels de guerre nazis qui s’ouvrira à Nuremberg en novembre 1945. Les Américains, qui entendaient faire de ce jugement un grand « show médiatique », en furent les maîtres d’œuvre. La Field Photographic Branch de l’OSS (ancêtre de la CIA), dirigée par John Ford, fut chargée de rassembler des images témoignant du plan d’invasion nazi et des crimes contre l’humanité. Budd Schulberg, le futur scénariste d’Elia Kazan, parcourut toute l’Europe à la recherche de ces précieux fragments de pellicule, tandis qu’on agençait la salle d’audience du palais de Justice en vue du filmage d’un procès qui dura dix mois et vit les équipes de tournage des Alliés se livrer concurrence pour offrir au monde le premier documentaire sur Nuremberg. C’est l’histoire de la mise en scène de ce « procès-spectacle », des folles ambitions déçues des Américains et de leur bataille de l’image perdue contre les Soviétiques qui est racontée ici pour la première fois. 

Une mention spéciale a été attribuée à Didier Lett, Professeur d’histoire médiévale à l’université Paris Cité et membre senior honoraire de l’Institut universitaire de France, pour son ouvrage intitulé Viols d’enfants au Moyen Âge. Genre et pédocriminalité à Bologne XIVe-XVe siècle, Paris, Presses universitaires de France, 2021, 384p.

À Bologne, dans les registres de la justice pénale, entre 1343 et 1474, quatre-vingt-onze hommes sont accusés d’avoir abusé sexuellement de plus de cent trente enfants, garçons et filles. Ce livre analyse ces cas de pédocriminalité dans une optique de genre. Il dresse une sociologie des victimes puis des inculpés en s’attardant sur les sodomites, catégorie de pédocriminels en voie d’affirmation, s’intéresse ensuite à l’acte lui-même en intégrant l’extrême violence qui prend place avant le viol lui-même et les lourdes conséquences qui en découlent sur la victime, ses proches, la communauté, la morale, voire l’ensemble de la chrétienté, et enfin étudie  les peines infligées aux coupables, de la difficile dénonciation du criminel à l’énonciation et à l’application de la sentence. En proposant une réflexion d’ensemble sur crimes, genre et châtiments, ce livre explore un sujet jamais traité auparavant par les médiévistes : le crime pédophile.

error: Content is protected !!