Calenda Histoire

  1. En 2020, l’ouvrage de Louis-Vincent Thomas Le cadavre, de la biologie à l’anthropologie publié en 1980, aura 40 ans. Paradoxalement, alors que l’œuvre de l’anthropologue est très fréquemment mentionnée, le travail de l’auteur et cet ouvrage semblent encore mal connus. Nous proposons donc d’en discuter le propos et la postérité en demeurant fidèles à l’approche de son auteur, c’est-à-dire en mobilisant un large spectre d’approches disciplinaires, afin d’appréhender le cadavre en tant que fait social total.
  2. Cet atelier d’écriture s’adresse aux doctorants et post-doctorants qui travaillent sur le Maghreb au sens large (ou en relation avec l’espace maghrébin) et sur la base d’enquêtes en sciences humaines et sociales. Il vise la production d’un texte scientifique inédit pour publication dans la section Varia de L’Année du Maghreb (juin 2021). L’accompagnement sera conduit par des chercheurs et enseignants-chercheurs de l’université d’Aix-Marseille ou du CNRS entre décembre 2019 et octobre 2020. Il consistera en un suivi régulier et en deux sessions plénières à la MMSH d’Aix-en-Provence les 10 mars et 13 octobre 2020.
  3. L’Afrique est un espace de référence dans la production des savoirs naturalistes et environnementaux mondiaux qui s’incarnent dans de nombreux objets et supports. Les chercheur·e·s y sont confronté·e·s à des conceptions diverses de la nature particulièrement estimées aujourd’hui, à une époque où les savoirs et les connaissances, de manière générale, prennent des nouvelles valeurs sociales et économique. Ce numéro de la revue Sources voudrait placer au centre de la réflexion les objets qui deviennent des matériaux de recherche et qui ont participé et participent pour certains toujours de la production, la transmission et la discussion des savoirs naturalistes et environnementaux en Afrique et sur l’Afrique.
  4. Le séminaire s’intéresse à la notion d’aire culturelle dans la dynamique de sa construction en tant qu’objet d’étude. Seront abordés tout aussi bien ses fondements épistémologiques que les vecteurs historiques et institutionnels.
  5. En complémentarité avec la thématique du troisième congrès international du Centre de recherches internationales sur l’imaginaire (CRI2i), tenu en 2018 à Hammamet, en Tunisie, dédié aux imaginaires de l’altérité, le quatrième congrès se propose d’investiguer les imaginaires de l’identité, c’est-à-dire les auto-images que les peuples, les groupes et les individus se forment d’eux-mêmes.