Calenda Histoire

  1. Cette journée d'études fait partie d'un cycle de manifestations scientifiques organisées par le Centre de recherche et d'études histoire et sociétés (EA 4027) de l'Université d'Artois et consacrée à l'histoire des élèves. Après un bilan historiographique (octobre 2016), après avoir exploré la vie scolaire au quotidien (novembre 2016), les caractéristiques sociales des élèves (mars 2017), le genre des élèves (octobre 2017), la participation des élèves à la vie de la cité (mars 2018), cette journée d'études sera consacrée aux relations qu'entretiennent les élèves avec l'ordre scolaire et les contestations qui peuvent naître dans le cadre de l'institution scolaire. Comment les écoliers, collégiens et lycéens se comportent-ils face aux règles disciplinaires des établissements scolaires ? Cette journée d'études contribuera à répondre à cette question.
  2. L’objectif du colloque sera d’explorer le rôle de l’olfaction, en relation avec les autres registres sensoriels, dans les processus de réception de l’Antiquité à l’époque moderne. Nous nous intéresserons de manière plus spécifique aux arts visuels et performatifs, lorsqu’ils cherchent à engager l’expérience sensorielle du lecteur ou du spectateur. Seront ainsi concernés non seulement peinture, littérature, théâtre, cinéma, mais également les nouveaux médias, dont la publicité, les jeux vidéos, les séries et comics qui renouvellent l’imaginaire lié à l’Antiquité, tout en profitant de nouveaux moyens techniques.
  3. Cette journée d’étude entend questionner ce qu’est musicalement le punk en tant que genre à part entière et entièrement à part. Elle tentera d’en éclairer les frontières, leur fermeté ou leur porosité, leur capacité à créer et formaliser de nouveaux sous-genres, tout en analysant simultanément les dynamiques et réseaux qui participent à cette réinvention permanente.
  4. Ce colloque, qui privilégie la parole des artistes et le dialogue avec les chercheurs, contribue à un projet de recherche plus large sur les histoires connectées de la danse, qui a inclus et inclura d’autres manifestations scientifiques et journées d’étude sur des figures majeures de la scène et leurs apports à la danse et au théâtre contemporains. Il abordera, entre autres, la question de la transmission du répertoire et des techniques de danse, l’élaboration dialogique des savoirs chorégraphiques, mais aussi la notation en danse, la censure, la dissidence, la résistance, la naissance des avant-gardes artistiques, ou encore l’exil suite aux changements sociaux et aux persécutions politiques.
  5. Le projet EUROPTT est principalement centré sur l’Union Européenne des Postes et des Télécommunications (UEPT), créée en 1942 à partir d’une initiative italo-allemande. La création d’une organisation internationale de ce type durant la Seconde Guerre mondiale heurte le récit classique d’une rupture dans les pratiques de coopération internationale et plus spécifiquement européenne du fait de la guerre. Cette Union montre que la Seconde Guerre mondiale n’a pas nécessairement constitué une rupture historique, mais qu’elle a aussi favorisé la coopération entre des entités européennes dans certains domaines - dans le cas présent les administrations des Postes, Télégraphe et Téléphone (PTT). Ce que l’on nomme désormais « l’intégration cachée » (hidden integration) du continent a aussi existé en période de guerre. Sous quelle forme précisément, dans quelles perspectives, et dans quelles relations de continuité ou de discontinuité avec l’avant-guerre et l’après-guerre ?